Tonneau de polissage : un outil innovant

Le polissage des pièces fragiles et à géométrie complexe nécessite le matériel adéquat. Le tonneau de polissage est doté d’un système de rotation qui lisse les surfaces par frottement des pièces avec des particules abrasives ou polies. Utilisé dans le secteur de l’orfèvrerie, le tonneau de polissage trouve aussi son application dans les opérations d’ébavurage, de brillantage ainsi que de l’optique.

À quoi sert le tonneau de polissage ?

Le traitement de surface a deux objectifs principaux. Le premier est de modifier les propriétés mécaniques ou chimiques des matériaux destinés à fabriquer des pièces spécifiques par un traitement généralement chimique, et le second est de parfaire la finition des surfaces des pièces en éliminant rayures, bavures de soudure et aspérités diverses par un traitement mécanique. Le tonneau de polissage est utilisé dans le cadre de la finition et peut être installé en fin de cycle ou entre deux étapes de la fabrication.

Il s’agit d’une machine composée d’un cylindre fermé en bois doté d’un moteur et d’un axe horizontal. Les pièces à traiter sont versées dans le cylindre avec des abrasifs (choisis en fonction des matériaux dans lesquels elles sont fabriquées) puis on met la mécanique en marche. La rotation du tonneau sur lui-même provoque le frottement des pièces et des abrasifs qui lissent les surfaces de ces dernières en éliminant les imperfections.

Le principe de la finition en tonneau de polissage

Le procédé consiste à mélanger les pièces à traiter avec des vecteurs de polissage (cubes de bois, coques de noix, etc.) et des abrasifs dans le tonneau et à régler la vitesse de celui-ci, suivant le rendu souhaité. Généralement, on utilise cette technique pour réaliser des finitions sur des pièces de micromécanique, de l’horlogerie et de bijouterie. S’il s’agit des pièces fragiles, il convient de choisir des abrasifs légers et de programmer plusieurs phases successives : 2 phases de pré polissage, une phase de finition et une phase de brillantage.

En fin de cycle, le contenu du tonneau de polissage est conduit vers un tiroir sur roulettes équipé d’une grille de tamisage. C’est à ce stade que la machine procède à la séparation des pièces et des abrasifs.

Le polissage des pièces à l’aide d’un tonneau permet des résultats optimaux avec un coût d’acquisition et de gestion réduits. Par ailleurs, ce matériel apporte une réponse idéale aux exigences sécurité/hygiène dans la mesure où le système de fermeture des cuves est parfaitement hermétique, évitant ainsi tout contact entre les pièces à polir et l’opérateur. Néanmoins, certaines précautions comme endosser des vêtements de protections doivent être observées.

La gamme de machines de finition de surface proposée par Jean Brel

Spécialiste du traitement de surface et des solutions de nettoyage industriel, la société Jean Brel est reconnue pour sa solide expérience et son savoir-faire dans ce domaine. Cette entreprise a ainsi inclus les machines d’ébavurage et de polissage à vibration dans la gamme de produits qu’elle commercialise.

Le tonneau de polissage PLT8 de Jean Brel est constitué d’un tonneau octogonal en bois tournant sur son axe horizontal entraîné par un moto-réducteur à une vitesse variable comprise entre 0 et 28 tr/mn. Parfaitement autonome, il est doté d’une minuterie qui contrôle le temps de cycle. En fin de process, le tonneau est vidé dans un tiroir sur roulettes comportant une grille de tamisage séparant pièces et vecteurs de polissage.

Outre le tonneau de polissage, son catalogue présente entre autres des centrifugeuses de polissage, des vibrateurs circulaires et des sécheurs linéaires, ainsi que des abrasifs : des microbilles en verre, en plastique ou en basalte et des granulés de polissage.

Nous attachons une grande importance aux conseils appropriés et à la satisfaction des clients.

Si vous désirez en savoir plus, veuillez prendre contact avec un de nos techniciens.

Contactez-nous